Back to home
Lifestyle

Harcèlement de rue: Suis-je une pute?

Hello!

Je vous retrouve aujourd’hui pour un post un peu particulier et pas du tout prévu mais après avoir regardé Dossier Tabou hier soir sur M6 sur le harcèlement de rue et la place actuelle des femmes dans la société, je ne pouvais pas me taire.

Je sais que d’habitude le blog traite de sujets légers comme la mode et la beauté mais c’est un lieu d’échange et de partage avant tout et j’avais besoin de discuter de tout ça avec vous.

J’ai été profondément choquée et outrée par ce que j’ai vu et entendu.

Franchement, en 2017, je ne m’attendais pas à ça… Je savais, étant féministe dans l’âme que les images que j’allais voir n’allaient pas me plaire, mais je ne pensais pas que ce serait à ce point.

Si vous n’avez pas vu l’émission, je vous mets le lien du replay ici.

Pardonnez-moi à l’avance si ce billet est un peu « brouillon » et si mes pensées sont maladroites mais comme je vous l’ai dit, j’y pense depuis hier soir, et j’avais très envie de me mettre derrière mon clavier pour vous donner mon opinion par rapport à tout ça dès la fin de l’émission.

J’ai quand même attendu que ma colère soit un peu retombée pour écrire parce que j’aurais pu être vraiment encore plus dure dans mes propos.

Je vais essayer d’organiser mes idées en reprenant le déroulement de l’émission pour essayer d’être claire.

Look d'automne casual chic réunissant 3 tendances du moment: la veste Prince de Galles, le rouge et le tshirt à message.

Tout d’abord, on suit des femmes dans la rue…

Le constat est sans appel. La jeune femme habillée tout a fait normalement se fait arrêter toutes les deux minutes, se fait siffler, accoster et aborder encore et encore…

Le harcèlement de rue dans toute sa splendeur! C’est juste insupportable!

Pas moyen de se promener tranquille et il est vrai que moi la première, parfois, je m’empêche de passer à certains endroits en ville de peur de me faire ennuyer.

Comment est-ce possible de ne pas pouvoir faire ce qu’on veut en paix à notre époque sous prétexte d’être une fille?

Inadmissible…

Maintenant quand dans la rue un type me parle alors que je ne lui ai rien demandé et bien souvent même pas regardé, et me traite de salope si je ne lui réponds pas, je le traite à mon tour de connard… Non mais!

Ensuite, il y a eu le happening des étudiantes qui se sont habillées avec des tenues plus ou moins sexy et ont demandé aux gens dans la rue de dire ce qu’ils en pensaient.

Ce qui m’a interpellée ce sont les gamins qui ont eu des paroles très dures allant jusqu’à dire qu’il ne fallait pas s’étonner si les filles habillées en jupe/crop top ou short/haut décolleté se faisaient violer… Elles l’avaient bien cherché…

Sérieusement?

Mais comment peut-on penser des choses pareilles? Qui a éduqué ces ados?

Sous prétexte d’une tenue peut être trop sexy (merci les Kardashian et autres starlettes de téléréalité… mais on y reviendra plus tard) un homme peut violer une femme… Parfois je me demande dans quel monde je vis…

Quand les hommes se promènent torse nu l’été hors de la plage, on devrait peut être les violer aussi ou leur mettre une main aux fesses si on suit le raisonnement de certains…

D’autres jeunes ont également eu des paroles très dure en disant que les filles n’avaient pas à s’habiller comme des allumeuses ou des « chauffeuses » mais devraient plutôt s’habiller comme des femmes voilées…

Là encore, j’ai fait un bon sur mon canapé!

Pourquoi je me voilerais alors que je ne suis pas musulmane? Je ne savais pas qu’un code vestimentaire précis devait être appliqué en France???

C’est hallucinant d’entendre des propos pareils…

Ensuite, le reportage nous a emmené dans un collège et là encore, les filles ne sont pas libres de s’habiller ou de faire ce qu’elles veulent…

Je dois avouer que moi aussi j’ai vécu ça au niveau de l’habillement. Porter une jupe ou une robe au collège n’a jamais été une chose aisée mais dans les années 90, c’était plutôt les hormones des ados mâles qui réagissaient et une fille ne se faisait pas traiter de pute parce qu’elle n’était pas en pantalon… Heureusement!

Les filles sont aussi mal vues si elles parlent avec des garçons… Je ne savais pas que maintenant on devait rester chacun dans son coin et ne pas se mélanger… J’aurais été malheureuse si j’avais été ado en 2017!

Je pensais que la société évoluait dans le bon sens et que les pensées évoluaient avec… Et bien au contraire, tout régresse j’ai l’impression! On se croirait à l’âge de pierre… Plus de respect envers les femmes…

J’espère quand même que ce n’est pas dans tous les établissements pareil parce que sinon, c’est vraiment très inquiétant…

Troisième sujet du reportage: la place des femmes dans les publicités et les clips… Alors là, on s’attaque à du lourd!

Au niveau de la pub, je suis bien d’accord qu’on a pas besoin de déshabiller une femme pour vendre quoi que ce soit mais le pire, et ce qui m’a encore fait bondir de mon canapé ce sont les clips et les rappeurs/chanteurs…

A chaque fois que je vois ce genre de clip, je zappe systématiquement.

Sérieusement les filles qui se font payer pour danser langoureusement et plus que suggestivement devant de grosses cylindrées tout en se frottant à des rappeurs (ou chanteurs) ridicules, à quoi pensez-vous?

Vous vous respectez en faisant ça? Et quelle image acceptez-vous de renvoyer de la femme à travers ces clips que des millions de personnes regardent?

Pour le coup, c’est contribuer à entretenir une image de femme objet sexuel que je trouve totalement inadmissible!

Petite parenthèse que je rajouterai par rapport à ça et qui ne fait pas partie du reportage: les émissions de téléréalité du type Marseillais, Ch’tis et compagnie.

J’ai regardé quelques épisodes par curiosité anthropologique et le constat est affligeant.

Les filles qui y participent renvoient cette même image de femme objet qui n’a rien dans la tête, s’habille sexy et s’entoure de mecs machos tout aussi écervelés…

Si nos grands-mères qui se sont battues pour les droits de la femme voyaient ça, je pense qu’elles ne seraient pas très fières de nous pour le coup!

Je ne reviendrai pas sur les textes des rappeurs qui nous ont été présentés… Scandaleux!

Revenons-en au reportage et au sujet des femmes d’une cité qui n’ont plus le droit d’aller au café ou de se promener librement…

C’est simple, je ne reconnais pas la France quand je vois ça.

Comment a-t’on pu laisser faire les choses pour en arriver là?

Un des hommes interviewés dit clairement que les français n’ont rien à dire et que dans sa cité c’est « comme au bled », sous entendu, les femmes à la maison et les hommes au café…

Un jeune qui dit ça en 2017 en France…

Je n’ai même pas de mot…

Je vous passe la partie sur le harcèlement sexuel au travail… Une réalité pitoyable qui condamne bien souvent les victimes à la honte et au silence sous prétexte de preuves pas assez tangibles…

La justice a du travail à faire à ce niveau là ainsi qu’au niveau des viols…

Dernier point abordé par le reportage, les derniers événements du 31 Décembre à Berlin ou encore ce qui s’est passé à Marrakech où des hommes ont agressé sexuellement des femmes en groupe. Je n’ai pas retenu le terme exact, vous m’en excuserez.

Pour le cas de Berlin, sous prétexte que ces agressions ont été commises par des étrangers, il faut se taire… Quoi???

C’est une blague!

On excuse ces personnes d’agresser des femmes venues passer un bon moment en faisant la fête parce qu’ils sont étrangers et incapable de respecter les femmes…

Vous ne pouvez pas savoir la colère qui monte en moi rien que d’y penser…

Je vais conclure ce post très désorganisé en vous disant que je suis extrêmement peinée de ce triste constat de notre société.

Je suis triste pour toutes les femmes qui se sont battues avant nous et j’ai encore plus envie de revendiquer mon féminisme.

Non je n’arrêterai pas de m’habiller comme je veux, non je ne m’empêcherai pas de porter une jupe ou un short en dehors de chez moi, non je n’accepterai pas de baisser la tête face à un homme, non je n’aurai pas honte d’être une femme…

Oui je suis fière d’être féministe et de le revendiquer, oui je vais continuer à sortir où je veux et quand je le veux, oui je vais continuer à répondre quand on me traite de salope jusqu’à vous foutre définitivement la honte…

Homme et femme, nous sommes égaux. Nous ne sommes rien les uns sans les autres, il ne faut pas l’oublier.

Voilà pour ce billet.

Encore une fois, je vous prie de m’excuser si mes paroles ont été maladroites, je vous ai parlé comme j’aurai pu le faire à une copine.

N’hésitez pas à réagir en commentaire en me donnant vos propres ressentis. Je pense qu’il est nécessaire d’échanger sur ce sujet qui reste encore trop tabou.

Je vous souhaite une très bonne journée et je vous dis à très vite pour un nouveau post.

XXX

 

 

By Vanessa, 2 octobre 2017
  • 13
13 Comments
  • artemisia
    2 octobre 2017

    Merci de ton article et ta colère est justifiée.
    Nous sommes en 2017 et chaque femmes à droit aux respects.
    Elles ont le droit de porter le vêtements qu’elles veulent sans être juger .
    Les féministes, notre travaille n’est pas fini.

  • Prescillia
    2 octobre 2017

    C’est quand même bien qu’il’ y ait ce genre de reportage parce que pour certaines personnes le harcèlement de rue n’existe pas et on se plaint pour des « compliments ». C’est à nous maintenant de prendre la relève de nos grand-mères et continuer à se battre pour l’égalité.

  • Glawdys
    2 octobre 2017

    Je comprends ton sentiment qui d’ailleurs est fondé mais je le trouve exagéré car tu réponds de façon parallèles au reportage or ne perds pas de vue que ces reportages sont montés avec une ligne directrice: renvoyer une mauvaise image de l’immigration, créer un sentiment de révolte chez les français de « souche » et accentuer les divisions sociales.. Il y a toujours un noyau dur de personne qui ont du mal avec l’acculturation mais donner l’impression que l’on ne s’habille pas comme on veut en France c’est quand malhonnête de leur part.

  • Djahann
    2 octobre 2017

    Je n’ai pas regardé ce documentaire car je ne l’aurais pas supporté.
    Mais ce que tu écris ne m’étonne même plus. Les codes sont complètement faussés. Les jeunes trouvent normal de regarder à la télé des filles écervelées courtement vêtues dans les émissions de téléréalité ou les clips mais par contre dans la rue, on devrait être en col roulé voire voilées…. Il y a vraiment tout une éducation à refaire…. Il y a du pain sur la planche

  • Jade Lc
    2 octobre 2017

    Tout comme toi j’étais également hier devant mon écran de télévision pour visionner ce reportage.
    Etant en étude de psychologie, je réalise beaucoup de recherches au sein de mes cours sur la vision de la femme dans la société française, et j’ai d’ailleurs réalisé des entretiens sur la thématique du harcèlement de rue. Pour te dire, j’étais rodée, je m’étais dit que je ne pouvais pas être plus choquée que ce que j’avais déjà entendu au cours de ces fameux entretiens, mais aussi au vu des résultats des différentes expériences que j’ai mené.
    Je suis entièrement d’accord avec ton post et j’espère que cela t’a fait du bien de partager ce que tu as pu ressentir, car il n’y a rien de pire que de garder cette négativité (qui soit disant passant nous a explosé au visage hier soir, féministe ou pas je suppose).
    Une partie du reportage qui m’a également choquée c’est au niveau de la publicité. J’étais sidérée lorsque la responsable de pub qui se dit féministe trouve cela normal de relayer des publicités pareilles.
    Bien sûr que le sexe fait vendre, mais au vu des circonstances actuelles, je pense qu’une publicité innovante et différente peut tout à faire vendre sans forcément la présence d’une femme nue avec une bouteille à forme phallique entre les seins.
    Malheureusement je pense que seul les personnes s’intéressant à ce type de problématique se sont arrêtés pour regarder ce reportage. Il devrait être diffuser afin que chacun puisse se sentir concernée. Même si les femmes souffrent de cette vision, cela ne doit pas uniquement concerner les femmes, mais aussi les hommes. Ils sont de plus en plus nombreux à trouver cela sidérant.
    Pour finir, il me tarde de voir les futurs projets de lois qui seront mis en place pour lutter contre ce fléau qui laisse derrière lui de nombreuses victimes.
    Belle journée à toi,

    Jade Lc.

  • catherine
    2 octobre 2017

    Je ne vais que rarement lire les blogs car j ‘ai 60 ans et souvent les articles ne m’intéressent pas trop… mais là, votre coup de gueule m’a interpellée!! Toutes les choses que vous dénoncez sont une vérité!… Je me réjouis de voir que des femmes continuent de se battre et sont en colère comme je le suis vis à vis de cette régression de société qui a lieu depuis un bon petit moment déjà! Bravo à vous et merci de votre indignation!

  • Eloonly
    2 octobre 2017

    Je n’ai pas vu l’émission d’hier mais je me doutais de ce que ça allait être. J’en suis alors outrée ! On ressent bien la colère de l’article mais ce n’est pas bien grave. Je suis scandalisée également de lire les propos de ces « cons » qui ne respectent pas la femme. A croire que nous étions mieux respectée dans les années 20 (je suis en train de regarder Downtown Abbey).

    Je suis également soulée des téléréalités où toutes les candidates sont tout droit sortie d’un magasine (je ne sais pas si tu as entendu parler de la prostitution dans la téléréalités… c’est affligeant). Elles sont tellement idiote, je ne vois pas ce qu’elles aiment dans le fait de se rendre ridicule, femme objet comme tu le dis.

    Franchement, je suis vraiment contente de ma place dans la société actuellement et je pense être fière de moi dans quelques années. Je fais un métier où nous voyons généralement que des hommes, je connais mon métier et le fait bien. Je travaille qu’avec des hommes d’affair. Je n’ai pas encore assez de recul pour savoir si je suis assez respectée par ces derniers mais je le pense.

    La société aura du mal à changer, on régresse à vitesse grand V malheureusement.

    Voilà mon commentaire gigantesque, si tu veux en parler, je pourrais le faire pendant des heures 🙂

  • Venusmag
    2 octobre 2017

    Ah merci pour cet article… moi aussi je bouillonne! Et encore plus quand on voit l’actualité d’hier et aujourd’hui… je pense qu’on a un vrai problème au niveau de la justice qui laisse passer ce genre de chose et qui viennent clairement embêter d’autres personnes pour des conneries! C’est gravissime et moi aussi j’aimerais aller manifester et je pense à nos arrières grands mères qui se sont battues pour le droit des femmes! Ca me met hors de moi!
    J’oubliais l’actualité de la semaine dernière: une enfant de 11 ans s’est fait violer par un homme de 28 ans mais la justice ne reconnaît pas le viol car ils disent que l’enfant de 11 ans était consentante… euh allo, comme dit dans le reportage « nous sommes dans une société qui banalise la violence et qui cultive le machisme ». Et pour vivre à Paris des mecs qui m’insultent ou me demandent ouvertement de coucher avec moi en pleine rue à 16h de l’après midi dans un quartier chic de Paris ca me scandalise de voir ca! Je suis en revanche très heureuse que M6 ait diffusé ce reportage, si certaines personnes ont pris conscience de la réalité! Apres est ce que les choses vont bouger? Je ne sais pas mais c’est claire que c’est à nous de les faire bouger!!! Comme nos ancêtres qui se sont battues pour nous!

  • jenychooz
    3 octobre 2017

    Ca me révolte aussi, j’ai vécu à Marseille pendant toute ma jeunesse et le nombre d’insulte que je me prenais car j’étais en jupe…
    Et le nombre de mains aux fesses dans le métro…
    Nous sommes de la viande pour certains hommes ça me dégoûte ça me révolte.

    Un jour j’ai attrapé les couilles d’un copain car il m’avait mis une main au cul devant tout le monde, et je lui ai dit « alors les roles s’inversent, ça te fait rire ».
    Et bien ça lui a servi de leçon.

    Bref un super article ma belle
    Biz Jeny

  • Jus de violette
    4 octobre 2017

    Merci pour ce coup de gueule tellement justifié ! Je suis complètement d’accord!

  • Lalutotale
    7 octobre 2017

    Je ne l’ai pas regardé mais quand je lis ton article, je me dis que j’ai peut-être bien fait car j’aurais été beaucoup plus vénéneuse que toi dans un débrief, hahahaha !

    Non sandek, ça fait peur. Vraiment. Je ne suis pas une Femen, simple féministe mais là y’a de quoi se révolter sérieusement.

    Ton coup de gueule t’a sûrement fait du bien ! Et quelque part, il me fait du bien à moi aussi car je réalise que je ne suis pas une espèce en voie de disparition quand je bondis à certains propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos
Hello! Vanessa, 34 ans, Auxerre
Complètement dingue de mode et de make up, mais pas que... Bienvenue sur mon blog!
Rejoignez-moi sur les réseaux!
Ma boutique coup de cœur!
Ma boutique coup de cœur!

Newsletter

Entrez votre email pour ne manquer aucun post!
atelierdetendances

@atelierdetendances