Back to home
Lifestyle

Ma prise de conscience…

Hello!

Je vous retrouve aujourd’hui pour un billet un peu spécial. A vrai dire, j’ai longuement hésité avant de le rédiger et de le poster car les sujets que je vais aborder sont souvent source d’incompréhensions et de discordes, mais j’ai pensé qu’il était important de les partager avec vous… en essayant de trouver les mots les plus justes.

Depuis un bon moment déjà, je m’interroge sur ma façon de consommer, l’environnement, la qualité des produits que j’utilise, comment je me nourris… et c’est vraiment en début d’année, après avoir eu des soucis de santé, que j’ai eu une réelle prise de conscience, comme un électrochoc à plusieurs niveaux que je développerai ensuite.

C’est drôle comme parfois, il suffit de presque rien pour avoir envie de tout changer ou presque…

Avant d’entrer plus dans le vif du sujet, je tenais à préciser que je partage ici avec vous mon expérience personnelle qui n’est pas irréprochable, ne répond pas à un effet de mode et n’engage que moi. Je n’entrerai pas dans les « polémiques » qui peuvent agiter la toile.

Maintenant que ceci est écrit noir sur blanc, je peux commencer!

 

Prise de conscience n°1: ne plus manger de viande?

Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux, j’ai de plus en plus de mal avec la viande… Je n’ai jamais aimé la viande et, étant petite, il fallait vraiment me forcer pour m’en faire avaler.

Déjà, le fait de manger un animal me dérange au plus haut point mais le pire est ce que l’on peut savoir des conditions d’élevage et des atrocités régnant dans certains abattoirs… et il n’y a pas que ça… On a de plus en plus de mal à savoir ce qui est réellement dans notre assiette entre les traitements intensifs, les hormones injectées… Au final, je ne sais même pas si on peut considérer ceci comme de la « viande » à proprement parler…

Bien entendu, je ne mets pas tous les cas de figure dans le même panier. Je suis pleinement consciente que de petits élevages existent où les animaux sont bien traités et que toutes les viandes dans les boucheries ne sont pas reconstituées comme celles à bas prix qui envahissent les rayons de la grande distribution…

Alors quand j’ai su que pour améliorer mes problèmes de santé, il n’était pas recommandé de manger de la viande à moins qu’elle ne soit blanche et certifiée bio, je me suis dit qu’il était peut être temps d’essayer de me nourrir autrement.

J’ai fait des recherches, lu des livres, essayé de nouvelles recettes… et depuis presque trois mois maintenant, j’ai arrêté de manger de la viande et ça ne me manque pas du tout.

Je ne me dis pas végétarienne car je continue à manger du poisson et des œufs (mais là encore, en attendant d’avoir mes propres poules, je choisis des œufs bio de poules non élevées en batterie). Je suis flexitarienne… un nom bizarre pour qualifier un type d’alimentation qui à mon sens n’a pas à se qualifier… Chacun mange ce qu’il veut après tout!

Je voulais vous parler de ça car on voit de plus en plus de posts ou reportages un peu trop extrémistes à mon goût et ça me dérange.

Tel ou tel régime alimentaire n’est pas à blâmer, je pense qu’il faut surtout agir selon ses convictions, le plus possible de manière raisonnée et surtout en accord avec soi même. Je ne ressens pas le besoin de manger de la viande, mon corps ne m’en demande pas. Contrairement à ce que beaucoup pensent et ont pu me dire, je n’ai pas de carences. Au contraire, je suis plus en forme parce que je fais d’avantage attention à mon alimentation, ce qui m’amène tout droit au deuxième point que je souhaitais aborder…

 

Prise de conscience n°2: manger mieux et plus sainement?

Ce sont encore mes problèmes de santé du début d’année qui m’ont conduit à analyser un peu plus le contenu de mon assiette et à m’intéresser de près aux aliments, à leur composition et à leurs apports nutritionnels.

Avant ça, j’avais déjà stoppé les produits laitiers que je n’ai jamais bien toléré mais que j’avais tout de même continué à consommer « parce qu’on a besoin de calcium »… « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie »… Tu parles!

C’est totalement faux parce qu’on peut très bien ne pas manquer de calcium sans manger de produits laitiers… Bref, là n’est pas la question.

Je me suis tournée vers les alternatives végétales qui ont été une véritable révélation pour moi que ce soit gustativement ou au niveau de ma digestion.

J’essaie également de consommer le plus possible de produits bio et non transformés. Cuisiner prend au final pas autant de temps que ça et au moins, on sait ce qui se trouve dans notre assiette.

Le fait de pouvoir cultiver des fruits et légumes dans mon jardin va également changer beaucoup de choses et j’en suis plus que ravie! Je suis impatiente de récolter ma propre production… Qui l’eut cru il y a encore quelques temps!

Prise de conscience n°3: réduire mes déchets?

Un autre point qui me semblait essentiel d’aborder aujourd’hui avec vous est la réduction des déchets.

La première fois où j’ai été réellement interpellée par ce sujet c’est au Futuroscope… Non pas que le parc ait été sale mais il y a une attraction qui sensibilise aux déchets rejetés dans les océans et les mers… Les volumes et les chiffres m’ont sidérée… J’avais une vague connaissance de ces déchets et de leurs nuisances mais en fait je n’en avais pas conscience…

C’est en lisant le livre de Béa Johnson que je me suis vraiment rendu compte de l’importance des déchets générés quotidiennement.

Regardez ce que vous consommez tout au long d’une journée. Tout est emballé, sur emballé et on jette, on jette à tour de bras! Emballages, publicités, choses dont on ne veut plus… On jette encore et toujours…

C’est ce qui me conduit à essayer de changer petit à petit beaucoup de choses dans mon quotidien.

Quelques exemples: j’achète de plus en plus en vrac et je stocke dans des bocaux, je n’utilise plus d’essuie-tout ou de cotons dans ma salle de bain, vive les cotons lavables et les torchons, je cuisine mes petits gâteaux pour la semaine moi-même, je composte un maximum de déchets de cuisine, je réalise moi-même mes produits d’entretiens et je n’ai plus un produit pour une seule utilisation mais un pour une multitude d’utilisations!…

Je ne suis pas une experte, mais du moins j’essaie de mieux faire et c’est déjà un pas en avant je trouve!

 

Prise de conscience n°4: du naturel dans ma salle de bain?

Dernier point dont je souhaitais vous parler dans ce billet, les changements qui ont eu lieu dans ma salle de bain.

Je vous en ai parlé dans mon dernier billet beauté concernant le fond de teint (vous pouvez le retrouver via ce lien si vous l’avez manqué), j’ai eu quelques déconvenues avec des produits qui m’ont donné des boutons ou encore agressé à outrance la peau et le cuir chevelu.

C’est ce qui m’a conduit à chercher des solutions et éventuellement des alternatives.

Je suis alors retombée sur des blogs et chaînes Youtube bourrés de bons conseils. J’ai aussi lu le livre de Julien Kaibeck sur la Slow Cosmétique et j’ai passé (et passe toujours) beaucoup de temps sur le site d’Aromazone qui m’aide à trouver les solutions à mes problèmes et à me tourner vers les produits naturels pour prendre soin de moi.

Au fur et à mesure que je termine la tonne de produits qui trônent dans mes tiroirs (comme pour les produits d’entretien, c’est fou ce que l’on peut entasser comme produits différents!), je les remplace par des huiles végétales, des huiles essentielles, des actifs naturels… Et le changement est radical… Vous le savez si vous me suivez sur Snapchat, mes cheveux ont subi une véritable révolution et, pour une fois depuis très longtemps, ils vont bien!

Déjà, j’ai beaucoup moins de produits inutiles. J’utilise par exemple une base lavante qui va me servir à la fois pour la douche, le shampoing, le gel lavant pour les mains, le gel visage. Il suffit juste de rajouter un ou deux actifs spécifiques pour l’adapter aux différentes fonctions recherchées… Et cerise sur le gâteau, achat en gros volume = économie, que demander de plus?

Le fait de réaliser mes produits moi-même permet de les adapter au mieux à mes besoins et de ne plus subir la pétrochimie ou les conservateurs savamment cachés à grand coup de green waching par les différentes marques! Là encore, je sais ce que je me mets sur le corps…

Avez-vous déjà analysé une étiquette de produit de beauté? Et bien moi, jusqu’à il n’y a pas très longtemps non mais maintenant, je le fais systématiquement… (Si vous chercher un site pour décrypter les étiquettes, La Vérité sur les Cosmétiques est vraiment très bien fait).

A la suite de cela, je suis tombée de haut… et ça m’a encore renforcée dans mes convictions…

Voilà pour ce premier billet sur ces sujets qui reviendront dorénavant régulièrement sur le blog sous forme de recettes, de conseils, de tests… Ces sujets sont tellement passionnants que j’ai déjà plein d’idées d’articles!

J’espère en tout cas que cela vous plaira!

Je pensais qu’il était nécessaire d’en parler avec vous et de vous faire part de mon ressenti. N’hésitez pas à partager vos propres opinions sur ces questions en commentaires, il est toujours intéressant d’échanger et c’est le but du blog après tout!

Je vous souhaite une très bonne journée et en attendant un prochain billet, on se retrouve sur les réseaux!

XXX

PS: n’oubliez pas de vous inscrire à la Newsletter du blog pour être informé de tous les derniers articles et recevoir des surprises directement dans votre boîte aux lettres!

 

 

 

By Vanessa, 21 avril 2017
  • 1
1 Comment
  • Christelle Valdenaire
    21 avril 2017

    Ce genre de décision ne se prend pas du jour au lendemain. Je pense que tu es consciente de tes choix et je t’encourage à continuer. Merci en tout cas de partager avec nous!
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A Propos
Hello! Vanessa, 34 ans, Auxerre
Complètement dingue de mode et de make up, mais pas que... Bienvenue sur mon blog!
Rejoignez-moi sur les réseaux!
Ma boutique coup de cœur!
Ma boutique coup de cœur!

Newsletter

Entrez votre email pour ne manquer aucun post!
atelierdetendances

@atelierdetendances