Back to home
Maternité

Grossesse et confinement: mon guide de survie

Honnêtement, quand j’imaginais ma grossesse, je ne pensais pas qu’elle rimerait avec confinement… Mais il en est ainsi et j’ai décidé de partager avec vous dans ce billet mon « guide de survie » de femme enceinte pendant le confinement.

Je dois vous l’avouer, dès qu’il a été question de ce satané virus en Chine, j’ai senti que cette histoire finirait par tourner au vinaigre; sans toutefois m’imaginer de l’ampleur façon film d’horreur que cela allait prendre…

En tant qu’hypocondriaque avertie, dès qu’il est sujet de maladie, mon cerveau s’affole et j’imagine toujours le pire (pire phobie pour moi l’épidémie annuelle de gastro). Depuis que je suis enceinte, rien n’a changé. Je dirais même que c’est encore passé par un stade supérieur (cf. mon premier trimestre de grossesse).

Outre tous les symptômes de grossesse et les complications possibles passés à la loupe de longues heures durant sur les sites internet (très mauvaise idée by the way), je suis tombée dans une sorte de « psychose » d’attraper le moindre microbe qui pourrait nuire au bébé.

Alors je ne vous raconte pas quand le fameux virus au nom de bière (ou de chanteuse des années 90, comme vous voulez) a fait son entrée en France…

Mon anxiété s’est rapidement décuplée et inutile de vous dire qu’en tant qu’experte des gestes barrières, je n’ai pas découvert le lavage des mains régulier grâce à BFM en Février 2020!

Mais bon, comme on dit, la peur n’évite pas le danger et le stress est très mauvais lorsque l’on est enceinte, pour soi mais aussi et surtout pour le bébé.

Donc, j’ai décidé qu’à ma manière, malgré ma grossesse qui me fait entrer dans la catégorie des personnes « à risque » (très rassurant…), j’allais survivre au confinement et tenter de le vivre au mieux que possible.

Grossesse et confinement: les phases émotionnelles

Un peu comme lors d’un deuil (je sais la comparaison est forte mais vous allez voir que les étapes sont assez similaires), je suis passée par plusieurs stades émotionnels depuis l’arrivée du Coronavirus plus communément appelé Covid-19 de son petit nom.

J’ai commencé par essayer de me convaincre qu’il allait rester chez les mangeurs de Pangolin tout en sachant très bien que, comme le nuage de Tchernobyl, il était impossible qu’il se stoppe aux frontières comme par enchantement…

Ensuite, j’ai été en colère de voir qu’on ne nous protégeait pas et qu’on laissait les gens aller et venir sans prendre de précautions sanitaires.

J’ai sauté la phase de négociation en étant bel et bien convaincue qu’un drame international allait se produire pour en arriver directement à la dépression

Ah oui, cette phase, je ne l’ai pas manquée (#teamscorpion torturée)…

Imaginer que je puisse faire courir un risque à mon bébé sans rien pouvoir réellement faire… ça m’a miné le moral pendant de longs jours…

Puis, le confinement est arrivé et j’ai enfin pu accepter la situation et l’envisager au mieux.

Pour moi, ce confinement, je l’attendais comme le Messie… Non pas que ça me fasse rire de devoir m’isoler ou de voir les comportements intolérables que certaines personnes développent suite à cet événement exceptionnel et inconnu mais d’un côté je sentais que je pourrais mieux envisager la suite de ma grossesse avec le confinement.

Au moins, dans mon cocon, je peux plus ou moins contrôler les risques (même si malheureusement, le risque zéro n’existe pas) et je me sens plus rassurée qu’en allant au travail.

Franchement, la semaine précédant l’annonce de notre cher Président, j’ai cru péter les plombs à plusieurs reprises en voyant encore les gens se serrer la main au bureau, ne pas se laver les mains, ne prendre aucune mesure de désinfection au motif que « ben je suis pas malade… », bref, j’étais dans un état de stress pas possible qu’il allait falloir apaiser sans trop tarder.

Le confinement: un nouveau mode de vie

Clairement, personne n’était préparé et n’avait, je pense, envisagé être une fois dans sa vie confiné à la maison avec un monde quasiment à l’arrêt…

En tout cas, en ce qui me concerne, l’idée ne m’avait jamais effleurée l’esprit.

Quoiqu’il en soit et pour mon plus grand soulagement, au soir du 16 Mars dernier, l’information est tombée, Manu a décrété qu’un confinement de 15 jours minimum allait être mis en place avec toutes les conditions que vous connaissez autant que moi (du moins je l’espère… En bref, on reste chez soi!).

Sur le coup tu te dis « ok je reste chez moi. Facile« … Mais après tu réfléchis et passé le moment de « cool ça va être des vacances« , tu te prends en pleine face que NON, ce ne sont pas des vacances et que surtout, tu n’auras plus ta liberté!

Dans ce billet, je vais vous parler de mon cas personnel qui est un peu différent et je suis pleinement consciente que ce n’est pas la même chose pour tout le monde.

Comme vous le savez, je travaille à mi-temps dans un bureau et le reste du temps chez moi, ce qui fait que je suis déjà « habituée » à rester de longs moments chez moi et ça ne me dérange pas du tout.

En plus, depuis toute petite, je suis quelqu’un d’assez solitaire et j’ai toujours su m’occuper pour ne jamais, ou très rarement, m’ennuyer.

Alors pour moi, le confinement n’a pas réellement changé ma façon de vivre, si ce n’est que je ne peux plus aller et venir comme je le souhaite et que mon chéri est aussi 24/24h à la maison (confinement = best test ever pour voir la solidité de son couple!).

Il n’y a donc pas eu une adaptation trop compliquée à effectuer mais, comme vous allez le découvrir plus après, j’ai tout de même mis en place certaines choses pour ne pas finir par tourner en rond tel un lion en cage et trop ruminer à ce qui se passe dehors avec toute l’angoisse que cela peut engendrer… Je le répète, le stress, c’est mauvais pour la grossesse et le bébé!

Grossesse et confinement: ce que j’ai mis en place

N’étant pas officiellement en télé-travail pour mon activité à mi-temps, je me suis retrouvée avec uniquement mon activité de blogging qui s’est elle aussi ralentie par la force des choses.

La plupart des agences de communication ont fermé, les colis ne sont plus livrés (et tant mieux parce que je pense sincèrement qu’il est plus utile de se concentrer sur les livraisons vitales plutôt que la nouvelle crème à la mode…), on ne peut plus sortir faire des photos à sa guise… Donc cela implique là aussi une baisse certaine d’activité.

Pour autant, j’ai décidé de garder tout de même une demi-journée de travail par jour pour m’occuper l’esprit  et garder un pied dans la « vie active »… Confinement ne veut pas dire vacances!

Et puis, honnêtement, pour ne pas disjoncter, s’occuper l’esprit est vraiment l’essentiel!

Pour être le plus claire que possible, je vais vous décrire l’une de mes journées type de femme enceinte en confinement… Et mes petites astuces pour y survivre!

Garder une routine

Pour moi, c’est primordial.

Sans une routine, j’ai l’impression d’être malade et de ne rien faire de mes journées.

Ce n’est pas parce que je suis en confinement et enceinte que je dois rester en mode loque sur le canapé à me morfondre…

J’ai donc gardé une heure de réveil régulière vers 8h30 (je m’autorise une heure de sommeil en plus le matin qui me fait un bien fou!), ensuite je déjeune (devant BFM pour garder un œil sur l’extérieur… mais pas trop longtemps parce que ça peut vite virer anxiogène) et je vais me préparer (càd: je me lave, m’habille, me maquille et me coiffe), histoire d’être présentable pour moi quand je me croise dans un miroir et pour mon chéri qui en aurait vite marre de me voir en pyjama all day long!

Ensuite, je vaque à mes occupations soit en faisant quelques photos pour le blog et Instagram, soit en rédigeant un article ou en répondant à mes mails ou, certains jours, je fais précéder ma préparation par une séance de sport adaptée à la grossesse que je vais vous détailler plus après.

Vers midi, je vais préparer le repas avec mon chéri pour ensuite m’accorder un petit temps de repos devant le 13 heures suivi, généralement, d’une petite sieste salvatrice!

L’après-midi, avec mon chéri, nous nous occupons souvent de la maison ou du jardin (c’est là que je me rends compte de la chance que nous avons de vivre à la campagne!). Ménage, jardinage, rangement, tri… Il y a toujours plein de choses à faire dans une maison et ce temps de confinement est idéal pour s’en occuper.

La fin de journée se passe bien souvent pour moi devant la télé ou une série ou encore accompagnée d’un bon livre pour ensuite arriver à l’heure « du bain » et du repas du soir (depuis que je suis enceinte, je prends un tel plaisir à manger!!!) pour se terminer devant un film ou Netflix avec un coucher vers 23 heures grand max… Manger et dormir… Mes deux plus grandes passions du moment!!!

Comme vous le voyez, rien de fou, mais cette routine permet d’apporter du rythme aux journées et de les faire passer plus rapidement, sans cogiter sans arrêt!

L’exercice physique enceinte

Il y a quelques temps, dans un précédent billet, je vous avais expliqué comment je faisais du sport à la maison.

A la fin de mon troisième mois de grossesse, mon sage-femme m’avait donné l’autorisation de reprendre une activité physique sauf que… Avec l’arrivée du confinement, impossible d’aller suivre les cours à la salle de sport.

Il a donc fallu trouver un plan B et une fois de plus, merci Youtube!

J’ai trouvé plusieurs activités (fitness, yoga, pilates) spécialement dédiées aux femmes enceintes sur la chaîne Doctissimo Maman.

Les cours sont très bien faits et en plus il y a aussi plein d’autres vidéos sur des sujets liés à la grossesse.

Je vous conseille également le site Go Girlzz qui est une mine d’or pour tout ce qui est sport et/ou alimentation.

En plus de cela, je m’oblige à marcher tous les jours dans le jardin pour éviter d’avoir les jambes trop lourdes en fin de journée… Dimanche dernier je suis restée sur le canapé à regarder la télé et je l’ai payé très cher le soir et la nuit… ça m’apprendra!

En plus, il est vraiment conseillé de garder une activité physique durant la grossesse (bien entendu si votre santé le permet et si vous avez l’accord de votre médecin. Pas d’imprudence).

Cela permet de se sentir plus détendue, de s’oxygéner d’avantage (très bon pour bébé), d’éviter les soucis de jambes lourdes ou, moins glam, de prévenir la constipation, mais aussi de garder un corps tonique au meilleur de sa forme!

Alors futures mamans, on se motive toutes ensemble!

Préparer de bons petits plats

Comme je vous le disais plus haut, mes passions du moment sont manger et dormir… Mais attention à ne pas prendre trop de poids en faisant n’importe quoi… ça aussi c’est mauvais pour nous et le bébé!

Alors en complément de ma petite routine sportive et comme nous avons plus de temps pendant le confinement, mon chéri et moi en profitons pour cuisiner de bons petits plats maison (bien meilleurs sur le plan nutritionnel… Vous vous souvenez de mon test catastrophique des produits Comme J’aime?!).

Lui et plus salé et moi sucré, donc c’est parfait!

Pour le moment, après 15 jours sans avoir fait les courses, nous tenons avec les fonds de placards (vive le congélateur!) et nous arrangeons pour cuisiner de bonnes choses réconfortantes mais aussi bien équilibrées.

Depuis que je suis enceinte, je fais encore plus attention à mon alimentation que d’habitude et j’ai vraiment retrouvé un réel plaisir à cuisiner et à manger de manière saine.

Attention, nous ne nous lançons pas dans des recettes très compliquées. Nous cuisinons des produits basiques qui nous font plaisir et je dois dire que j’adore ces moments partagés « en famille ».

J’essaie dans la mesure du possible à chaque repas de consommer des féculents, des protéines (végétales ou animales), des légumes et pour le plaisir une petite touche de sucré en fin de repas avec un peu de compote sans sucres ajoutés, un laitage ou un carré de chocolat noir.

Pour ce qui est du goûter, mon moment préféré avec le petit déjeuner (qui n’a pas changé malgré le confinement et qui se compose de céréales sans sucres ajoutés avec un yaourt et une banane), au lieu de consommer des produits industriels type brioche, biscuits… Je me suis remise à faire moi-même des gâteaux et hummmm c’est vraiment meilleur et au moins je contrôle ce que je mets dedans!

Récemment j’ai fait un gâteau marbré chocolat/amandes… Un pur délice!!! Si vous voulez la recette imaginée à partir d’une base de gâteau au yaourt, dites le moi en commentaire!

Bref, vous l’avez compris, cuisiner pendant le confinement permet de se faire plaisir et de passer le temps!

A noter que de nombreux chefs proposent des recettes en ligne que ce soit Cyril Lignac sur M6 ou d’autres chefs (dont David Lecorre, chef jovinien) sur Facebook ou Youtube.

Prendre soin de soi

La grossesse produit de grands changements au niveau du corps et de l’esprit, cet état de fait n’est plus à démontrer.

Alors en cette période de confinement, pourquoi ne pas en profiter pour prendre soin de soi?

Cela peut passer par du yoga ou de la méditation pour se recentrer, prendre soin de sa peau qui souffre des bouleversements hormonaux, prendre un bain relaxant, soigner ses cheveux, tester de nouvelles techniques de maquillage…

L’idée est de s’accorder un petit moment rien qu’à soi pour se détendre et se sentir bien dans sa bulle.

Pour ma part, j’ai recommencé à faire des bains d’huile à mes cheveux (voir ici) à faire des masques pour le visage et surtout je prends le temps chaque soir d’appliquer une huile sur tout mon corps en insistant sur la poitrine et le ventre pour éviter les démangeaisons mais aussi les vergetures.

Cela peut paraître un peu futile aux vues de la pandémie actuelle qui sévit mais je vous assure que cela fait un bien fou au moral!

Se cultiver et se distraire

Le confinement est une période idéale pour apprendre de nouvelles choses ou encore se distraire.

Pourquoi ne pas en profiter pour faire une formation en ligne, se refaire l’intégralité Star Wars ou lire un bon livre?

A ce sujet, plusieurs magasins culturels (la Fnac par exemple) ont mis à disposition gratuitement des ebooks en téléchargement. Un bon moyen pour s’occuper et découvrir de nouveaux auteurs ou de grands classiques.

Des musées ou l’Opéra de Paris mettent aussi à disposition gratuitement des visites virtuelles ou encore des ballets ou spectacles.

Je vous invite à découvrir l’article qu’Elodie du blog Hello-dit a écrit à ce sujet et où elle répertorie les ressources gratuites mises à disposition pendant le confinement.

C’est également le bon moment pour réaliser des activités manuelles seule ou en famille… L’essentiel est de s’occuper et surtout de se vider la tête!

 

Voilà, je vais arrêter là ce long billet qui m’aura moi-même occupée pendant plus de quatre heures mine de rien!

J’espère qu’il pourra vous être utile pour vivre plus sereinement grossesse et confinement.

N’hésitez pas par ailleurs à partager vos astuces pour occuper votre temps tout en étant enceinte. Je suis impatiente de vous lire à mon tour.

Sur ce, je vais faire ma petite séance de yoga et ensuite, je m’attaque au ménage… Encore une journée bien remplie!

Prenez soin de vous et surtout, restez chez vous!

A très vite,

XXX

 

By Vanessa, 30 mars 2020
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A Propos
Hello! Vanessa, 36 ans, Auxerre
Complètement dingue de mode et de beauté, mais pas que... Bienvenue sur mon blog où règnent les ondes positives!
Abonnez-vous à la newsletter!
Rejoignez-moi sur Instagram!
Instagram API currently not available.
Bienvenue sur mes réseaux!
Retrouvez toutes mes inspirations sur Pinterest!
Archives
Instagram API currently not available.