Back to home
Maternité

Mon troisième trimestre de grossesse

A quelques jours de mon accouchement et de la rencontre tant attendue avec bébé, je souhaitais faire le bilan de mon troisième trimestre de grossesse et, comme j’ai pu le faire pour le premier et le deuxième trimestre, partager avec vous mon ressenti, les nouveaux symptômes qui sont apparus…

Bref, je vais tout vous dire, comme d’habitude sans tabou ni filtre et en toute bienveillance.

Je prends mes notes et je vous propose de commencer par les symptômes qui ont tendance à diminuer avec le temps mais vous allez voir que ceux qui résistent sont particulièrement coriaces!

 

Troisième trimestre de grossesse: les symptômes

7 mois de grossesse

Les remontées acides, encore et toujours!

Je vous en avais parlé dans mon billet sur les « petits » désagréments de la grossesse ainsi qu’au deuxième trimestre où elles avaient fait leur entrée dans ma vie… Et bien elles ne sont pas reparties!

Bien au contraire, les remontées acides se sont faites de plus en plus présentes à mesure de l’avancement de la grossesse… Il faut dire que je me pose souvent la question d’où sont passés mes organes et notamment mon estomac…

Elles surviennent toujours plus facilement quand je mange sucré, que je porte le masque (merci Covid), que je me « plie » en deux pour me baisser ou ramasser quelque chose ou que je m’allonge trop vite après avoir fini de manger.

C’est d’ailleurs ce qui s’est passé lors de ma pire expérience avec les reflux… C’était il y a environ deux semaines, nous avions fait des travaux jusque très tard le soir avec mon chéri et nous avons mangé vers 22h30 pour aller au lit tout de suite derrière.

Vers 1h30, j’ai été réveillée par une remontée de l’espace (cette fois-ci avec le liquide et le goût… Vous voyez de quoi je parle…) qui m’a fait tousser et j’ai bien cru que j’allais vomir mon repas.

Moi qui n’ai jamais été malade au début de ma grossesse, pas question que ça arrive maintenant! Je me suis accrochée, j’ai respiré, je me suis lavée les dents quatre fois pour faire passer le goût et j’ai terminé ma nuit à « dormir » assise.

Depuis j’ai compris la leçon, je fais très attention que ce soit à ce que je mange et à quelle heure pour ne pas m’allonger trop vite ensuite. Rien que d’y repenser…

Sachez que si ce symptôme est trop présent chez vous, votre médecin peut vous prescrire un médicament compatible avec la grossesse. ça peut servir!

Les jambes lourdes, l’essoufflement et… bye bye la constipation

Pour reprendre la trame de mon précédent article et faire un point sur les différents symptômes, je dirais que la sensation de jambes lourdes est toujours présente, surtout avec la canicule récemment arrivée.

Nous avons la chance d’avoir une piscine à la maison et ça m’aide beaucoup. Marcher dans l’eau est un véritable bonheur pour moi!

Et sinon, j’ai reçu la dernière nouveauté de la marque Omum que je vous présente dans mon IGtv au sujet de mes cosmétiques indispensables de la grossesse. Une merveille de fraîcheur pour alléger les jambes!

L’essoufflement est lui aussi toujours là… Mais, comme je le disais plus haut, je me demande aussi où sont passés mes poumons… Mon utérus a tellement grossi qu’il ne reste plus beaucoup de place pour le reste!

Mon sage-femme m’a tout de même donné des exercices de respiration ventrale, un peu comme au yoga, que je mets en application quand je marche ou quand bébé décide de se nicher juste sous mes côtes… ça m’aide beaucoup.

Dernier point et non des moindres, la constipation a totalement disparu depuis que j’ai mis en place mon régime adapté au diabète gestationnel dont je vais vous parler plus après.

Il n’y a pas de secrets, un apport augmenté de fibres et de fruits/légumes, il n’y a que ça de vrai!

Mon transit est reparti encore mieux qu’en temps normal et je dois dire que je revis… Ce n’est pas glamour mais c’est la vérité!

Les contractions

Je vous avais parlé des contractions de Braxton qui avaient fait leur apparition vers le quatrième mois.

Et bien, aux environs du septième mois, elles ont quasiment disparu.

Bien entendu, il arrive que j’en ai quelques unes pendant la journée suivant mon activité (si je reste debout longtemps, changement rapide de position, travaux…) mais c’est beaucoup plus rare qu’avant et je ne vais pas m’en plaindre!

N’oubliez pas que si vous ressentez des contractions douloureuses, fréquentes… Il faut contacter votre médecin!

grossesse troisième trimestre

La fatigue et les insomnies

Je vous avais laissés en fin de sixième mois avec le retour de la fatigue.

Durant ces trois derniers mois, elle a été fluctuante.

Nous avons fait beaucoup de travaux dans la maison pour tout terminer avant l’arrivée de bébé et entre le ponçage, la peinture, les aménagements… Il y a eu des jours plus difficiles que d’autres mais je suis tout de même surprise de m’être sentie aussi en forme.

Bien évidemment, je me suis écoutée et j’ai fait autant de pauses qu’il fallait pour ne pas faire de bêtise. Encore une fois, on ne joue pas avec sa santé et encore moins avec celle du bébé! J’avais demandé l’avis de mon gynéco avant de faire quoique ce soit pour ne pas commettre d’imprudence et tout s’est très bien passé… A quelques jours d’accoucher, je me sens encore en pleine forme!

Par contre, niveau sommeil, ce n’est pas vraiment la joie.

Entre les remontées acides quand je me couche, les réveils nocturnes pour aller aux toilettes, bébé qui bouge et le ventre qui commence à gêner… Je suis quasiment toutes les nuits sujette aux insomnies.

Le seul moment où je dors bien c’est sur le matin alors je m’accorde de petites grasses matinées jusqu’à 9 heures et tout va bien!

Le diabète gestationnel

Je profite de cet article pour vous en parler mais ce point demande à être d’avantage développé. C’est ce que je ferai dans un prochain billet ainsi que dans une vidéo IGtv où je vous montrerai quelques idées de repas compatibles avec cette pathologie.

Je vous avais parlé de l’examen en lui-même précédemment et je vous avais dit que j’attendais les résultats… manque de chance, l’un des taux était un tout petit peu trop élevé et il a fallu mettre en place une surveillance glycémique quotidienne ainsi qu’un « régime » adapté.

En gros, il faut supprimer le plus que possible les mauvais sucres, privilégier les glucides complets (pain, pâtes, riz), ne pas manger trop de fruits trop sucrés et équilibrer au maximum ses repas (en sachant qu’on a tout de même droit à un ou deux écarts par semaine).

J’ai donc dû m’adapter et tout se passe très bien. Evidemment, ne pas manger ce que l’on veut quand on le veut et se piquer le doigt six fois par jour n’est pas une partie de plaisir… Mais avant de me plaindre, je pense aux personnes diabétiques qui doivent endurer cela toute leur vie… Personnellement, une fois la naissance passée, tout ceci ne sera plus qu’un souvenir!

huit mois de grossesse

 

Troisième trimestre de grossesse: les examens

Les rendez-vous mensuels

Durant ce troisième trimestre de grossesse, j’ai eu mes rendez-vous mensuels avec mon sage-femme mes analyses classiques (prise de sang toxoplasmose et analyse d’urine pour surveiller le taux de protéines), un rendez-vous avec une diététicienne pour le diabète ainsi que les rendez-vous de préparation à l’accouchement.

Si vous avez suivi mes péripéties de groupe sanguin sur Instagram, sachez que ce n’est toujours pas terminé… Mon sage-femme a donc décidé de recommencer le processus directement sur l’hôpital où je vais accoucher pour être sûr d’avoir une trace… Juste incroyable cette histoire!

L’échographie T3

Fin Juin est arrivé le moment tant attendu de l’échographie T3… Déjà la dernière…

Par chance, mon chéri a pu être présent et, comme il y avait une étudiante, nous avons eu droit à deux échographies. L’une a été faite par mon gynéco qui a pris toutes les mesures nécessaires et l’autre par la jeune femme qui nous a de nouveau montré bébé sous toutes les coutures.

Encore un moment magique qui passe bien trop vite!

C’est au cours de cette échographie et après quelques péripéties de dossier médical que mon gynéco ma confirmé que mon accouchement devrait être effectué par césarienne.

Après avoir pris attache avec le Professeur qui m’avait opérée de mon fibrome, la décision est tombée. Ce serait prendre trop de risques que de tenter la voie basse avec mon utérus déjà fragilisé par cette première opération et non des moindres…

Personnellement, j’y étais déjà plus ou moins préparée et cette nouvelle ne m’a pas anéantie. Je suis même plutôt rassurée de savoir que bébé et moi allons être pris en charge en toute sérénité.

Enfin, je vous reparlerai de tout cela dans un prochain billet, c’est promis.

troisième trimestre de grossesse

 

Troisième trimestre de grossesse: mon mood

J’ai un peu l’impression en écrivant cet article de mettre un clap de fin sur la plus incroyable des expériences de ma vie…

Comme j’ai pu vous le dire précédemment, malgré les petits désagréments, les inquiétudes et tout ce qui va avec la grossesse, j’ai adoré être enceinte.

Je ne me suis jamais sentie aussi bien et je redoute un peu le moment où tout cela va s’arrêter.

Bien sûr, j’ai très envie de rencontrer bébé et de passer à l’étape suivante du rôle de maman mais j’ai l’impression que ces neuf mois ont passé beaucoup trop vite et que je ne suis pas encore prête.

Je ne vais pas vous mentir, j’appréhende aussi un peu la césarienne qui est somme toute un acte chirurgical important, même si j’ai toute confiance en mon gynéco.

J’ai peur d’avoir mal, de ne pas pouvoir m’occuper du bébé aussi bien que je le souhaiterais… Mais bon, papa sera là et je compte bien me remettre sur pieds au plus vite.

Ce troisième trimestre a également été le moment d’installer la chambre de bébé.

Travaux, peinture, achat et montage des meubles, installation de la déco, rangement de ses petites affaires… Quel bonheur de voir tout prêt!

Je culpabilisais tellement d’être « en retard » par rapport à ce que je pouvais voir sur les réseaux sociaux où toutes ces futures mamans parfaites sont au taquet, mêlant achats bio auprès de petits créateurs qui coûtent une fortune, organisation sans faille et connexion permanente avec le bébé…

Pour moi, ce n’est pas si simple, ce qui fait que parfois, je pense que les hormones aident aussi, j’ai de petites baisses de moral et des moments où je me pose 1000 questions.

Heureusement, ça ne dure jamais bien longtemps et je me remémore à quel point j’ai de la chance d’avoir pu mener une grossesse à terme en aussi bonne forme avec tous les soucis de santé que j’ai pu avoir auparavant.

A présent, il ne reste plus que quelques jours avant de sauter dans le vide et d’entamer cette nouvelle partie de ma vie… Que j’ai hâte de continuer à partager avec vous!

neuf mois de grossesse

Voilà pour mon troisième et dernier trimestre de grossesse.

J’espère que ce billet vous aura plu.

Comme d’habitude, je suis à votre écoute si vous avez des questions!

A très vite!

By Vanessa, 11 août 2020
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A Propos
Hello! Vanessa, 36 ans, Auxerre
Complètement dingue de mode et de beauté, mais pas que... Bienvenue sur mon blog où règnent les ondes positives!
Abonnez-vous à la newsletter!
Rejoignez-moi sur Instagram!
Instagram API currently not available.
Bienvenue sur mes réseaux!
Retrouvez toutes mes inspirations sur Pinterest!
Archives
Instagram API currently not available.